Bienvenue sur le site de Christos Doulkeridis
doulkeridis.be
qui suis-je ?
calle transparente
dossiers
calle transparente
projets
calle transparente
vos questions
calle transparente
se rencontrer
calle transparente
mon décodeur
calle transparente
liens
calle transparente
radio/TV
calle transparente
coups de sang
calle transparente
coups d’coeur
calle transparente
lu en kiosque
calle transparente
politico-dico
calle transparente
ecolo-dico
calle transparente
testé pour toi
calle transparente
                   
                   
                   
logo ecolo                  
J’ai testé pour vous la Ligue d’impro professionnelle
|

Quel moment de bonheur simple ! J’ai donc assisté ce dimanche 22 janvier au premier match de l’année de la Ligue d’improvisation professionnelle. Ca se passait au théâtre Marni à Ixelles, à trois pas de chez moi. A pied. Quelle chance que d’habiter en ville, dans un quartier où j’ai trois cinémas, quatre théâtres et cent cafés ou restaurants, tous disponibles à pied.

Qu’est ce que l’Impro ? Comme beaucoup de concepts sympathiques, l’improvisation a été inventée par des Canadiens en 1977. L’impro est avant tout un état d’esprit qui allie compétition, coopération, fair-play et, évidemment, art dramatique. Arrivés au théâtre, vous êtes d’abord surpris de recevoir un carton avec deux couleurs différentes (au recto et au verso) et surtout une pantoufle avant d’entrer dans la salle.

La scène se passe autour d’un petit espace clos qui ressemble à une mini-patinoire sans la glace (normal, ça vient du Canada où le hockey est un sport national). Deux équipes d’acteurs se font face, chacune représentant une couleur. Au milieu, un arbitre assisté de deux assistants qui veillent au bon respect des règles. La tradition veut que le public, qui est fortement mis à contribution dans le spectacle, hue les arbitres et applaudit tous les acteurs. Un maître de cérémonie met l’ambiance accompagné d’un DJ qui aligne tube sur tube durant les temps morts.

Franchement l’ambiance est délicieuse. Ce qui m’a le plus impressionné, c’est que vraiment le souci de coopération entre les joueurs, même d’équipe différente, prime très largement sur la compétition. Finalement, la compétition apporte un petit côté épicé savoureux mais ce n’est pas l’esprit de base de la Ligue. Il faut voir la fraternité qui existe entre tous les participants pour y croire. Sincèrement, dans ce monde souvent trop brutal, ça fait un bien fou d’être plongé durant plus de 80 minutes dans une ambiance aussi bon enfant. Ca m’a aussi fait plaisir de me souvenir combien les spectacles et la culture en général peuvent nous nourrir positivement. Vous l’aurez compris, je ne peux que vous encourager très vivement à aller y participer. C’est comme un match de foot en mieux. Dernier petit clin d’oeil, le match auquel j’ai participé "opposait" les rouges aux verts. Devinez qui a gagné ?


Toutes les informations sur les prix (entre 9€ et 15€), les dates, les matchs, les équipes, le règlement, l’historique,... sur www.ligueimpro.be
J’ai testé pour vous la Ligue d’impro professionnelle

Le logement public à Bruxelles répond oui à Copenhague
L’interim social connaît ses premiers succès à Bruxelles
Des Belges ont commencé à sauver la planète : Jean FRISON
DEBAT A
Vendredi 13 juin 2008 : 5ème édition de Vert pop
Anne Herscovici, ma tête de liste et candidate Bourgmestre à Ixelles
J’AI TESTE POUR TOI L’ACCORDEON DIATONIQUE
J’ai testé pour vous le stress en 2008 et une piste pour en sortir
J’ai testé pour vous le Salon de l’auto 2008 : calculez bien avant de faire votre choix !
J’ai testé pour vous la danse du genou au Sénat de la République française
J’ai testé pour vous la Ligue d’impro professionnelle
>