Bienvenue sur le site de Christos Doulkeridis
doulkeridis.be
qui suis-je ?
calle transparente
dossiers
calle transparente
projets
calle transparente
vos questions
calle transparente
se rencontrer
calle transparente
mon décodeur
calle transparente
liens
calle transparente
radio/TV
calle transparente
coups de sang
calle transparente
coups d’coeur
calle transparente
lu en kiosque
calle transparente
politico-dico
calle transparente
ecolo-dico
calle transparente
testé pour toi
calle transparente
                   
                   
                   
logo ecolo                  
J’ETAIS INVITE SUR RTL ET TELE BRUXELLES
|


J’étais invité ce mercredi 1er octobre 2008 sur les plateaux d’RTL (magazine « Rue de la Loi » de Fabrice Grosfilley) et de Télé Bruxelles.

L’occasion de revenir sur RTL sur deux sujets d’actualité : la crise financière qui secoue actuellement le monde avec des répercussions importantes pour la Belgique et la nécessité de refinancer Bruxelles structurellement à hauteur des besoins rencontrés. La Région bruxelloise ne dispose pas en effet de moyens suffisants pour remplir toutes ses missions compte tenu de sa situation sociale - qui est plus dramatique que dans les deux autres régions - et de son rôle de capitale de la Belgique et de l’Union européenne.
Au sujet du contexte économique, si le gouvernement a pris les bonnes mesures en investissant de l’argent dans Fortis et Dexia, une enquête devra déterminer les responsabilités et les raisons pour lesquelles nous en sommes arrivés à cette situation. Pour Ecolo, il est également important de mettre en place des instruments de régulation des marchés boursiers pour éviter de connaître pareille situation dans le futur. Ce système est choquant car il permis à quelques personnes de s’enrichir à bon compte sur le dos de l’Etat et des citoyens qui paient aujourd’hui l’addition. Cliquez ici pour voir l’émission.

(JPEG)

Le débat sur Télébruxelles était consacré à l’avenir de la Commission communautaire française (COCOF). J’ai pu débattre de ce sujet avec Françoise Schepmans, Benoît Cerexhe (CDH) et Françoise Dupuis (PS). Si cette institution est méconnue du grand public, elle remplit des missions essentielles pour les Bruxellois tout au long de leur vie. L’aide aux personnes handicapées, les écoles de devoir, la formation professionnelle, les services ambulatoires, le subventionnement des centres culturels et des infrastructures sportives n’en sont que quelques exemples.
Or, cette institution souffre actuellement d’un problème de financement. A la question de savoir s’il faut supprimer cette institution et transférer ses compétences vers un autre niveau de pouvoir, je réponds qu’il faut le faire si nous avons la certitude que les missions exercées actuellement par la COCOF seront mieux financées et que les spécificités bruxelloises seront prises en considération. Et ce dans l’intérêt de tous les bruxellois. Par ailleurs, il est important de ne pas attendre une réforme institutionnelle pour "améliorer Bruxelles". Les responsables politiques doivent être capables de trouver le moyen de rassembler tous les acteurs compétents à Bruxelles en matière d’enseignement ou de culture, par exemple. Ce qui n’a encore jamais été le cas, sauf à l’initiative des secteurs associatifs culturels qui ont pris les devants et nous montrent l’exemple. Cliquez ici pour voir l’émission.

(JPEG)

J’ETAIS INVITE SUR RTL ET TELE BRUXELLES

Le Volle Gas
Passer d’une économie de marché à une économie de projets
Le logement public à Bruxelles répond oui à Copenhague
Investir 7 milliards contre la pollution rapporte 42 milliards (source : Commission européenne)
Je pousse la liste Ecolo à la Chambre
Emeutes d’Anderlecht : Ecolo lance un appel au calme et demande la convocation urgente d’un conseil de police de la zone midi
Mon interview sur lepolitiqueshow.dhblogs.be : un regard audio sur l’actualité
J’étais l’invité de matin première (RTBF) - écoutez l’enregistrement
<