Bienvenue sur le site de Christos Doulkeridis
doulkeridis.be
qui suis-je ?
calle transparente
dossiers
calle transparente
projets
calle transparente
vos questions
calle transparente
se rencontrer
calle transparente
mon décodeur
calle transparente
liens
calle transparente
écologie
calle transparente
Bruxelles
calle transparente
économie
calle transparente
culture
calle transparente
mobilité
calle transparente
éducation
calle transparente
PARL FR BXL
calle transparente
institutionnel
calle transparente
logement
calle transparente
                   
                   
                   
logo ecolo                  
"Vert = moins cher, plus facile. Doulkeridis définit l’enjeu du combat écologiste" (interview LE SOIR 9/5/2007)
|


Depuis quelques semaines, je suis devenu Secrétaire politique d’ECOLO-Bruxelles. En gros, c’est un mandat de direction politique (que je partage avec Sarah Turine et Alexis Deboe) et de porte parole d’Ecolo en région bruxelloise et dans la périphérie. Vous lirez ci-dessous l’interview que j’ai donnée à Pierre Bouillon du journal "Le Soir" et qui a été publiée ce vendredi 10 mai.

L’écologie s’est installée dans la campagne. Mais ECOLO ? Que lui réserveront le scrutin et les négociations de majorité de l’après 10 juin ? Christos Doulkeridis, patron d’ECOLO-Bruxelles (et Président du Parlement francophone bruxellois), signale en tout état de cause qu’ECOLO n’a pas de "partenaire privilégié". L’écologie serait "contre les gens" ? Doulkeridis se fâche. Et brocarde l’"écologie des 40 jours" des autres partis ».

La campagne belge a des couleurs françaises : le duel est frontal entre PS et MR...
Le PS veut faire croire qu’il y a un vote utile, contre la droite. Et puis, c’est la campagne : on durcit les discours avec des attaques qui vont jusqu’à la caricature. Di Rupo tient des discours que des syndicalistes n’osent plus tenir. Même chose chez Reynders...

Ce MR vous fat les yeux doux, de Louis Michel à Gérard Deprez. Serge Kubla, lui, veut monter une alliance MR-CDh-ECOLO. Vous en pensez quoi ?
C’est de la communication politique. Seuls les actes parlent.

Naguère, Ecolo avait voté une résolution selon laquelle il n’irait jamais au pouvoir sans le PS. Que reste-t-il de ça ?
Ecolo n’a pas de partenaire privilégié. Moi, je sais ceci : à la région bruxelloise, une majorité PS-CDh-Ecolo a succédé à une alliance MR-PS qui était un exécutif bloqué. Depuis l’Olivier, Bruxelles va mieux.

Vous dites cela parce qu’Ecolo est dedans...
Mais Bruxelles va mieux car ECOLO est dedans, oui. On a multiplié par 11 le budget des primes énergie. Chômage : la majorité a pris des mesures et ça commence à se voir. Et on parle enfin des discriminations à l’embauche : Bruxelles est premier pourvoyeur d’emploi mais les Bruxellois sont écartés des emplois, même dans la fonction publique. A la SNCB, il y a 2,5% de Bruxellois. Poste, idem. Stib : 52%. Fou ! Mais on commence à agir.

Puisqu’on parle d’emploi : le MR veut un suivi plus régulier du chômeur. D’accord ?
Penser que le chômage concentre les abus, non. Mais il faut soutenir, être derrière, stimuler. J’aimerais surtout que l’ORBEm (office bruxellois de placement des chômeurs) soit plus active, proactive ! Un exemple : en août, la SNCB a annoncé qu’il y aura 15.000 recrutements en 10 ans. En octobre, l’Orbem n’avait encore rien fait pour préparer ses chômeurs aux offres d’emploi de la SNCB, formations, etc...

C’est quoi son problème ?
C’est une trop grosse machine que l’on a pas assez contrôlée. Et face à la concurrence du privé - l’interim -, il y a eu une difficulté du PS à admettre que l’on questionne l’Orbem. Là, on essaie de recalibrer et de décentraliser.

Le statut de Bruxelles pourrait être évoqué lors de la prochaine réforme de l’Etat. C’est souhaitable ? C’est dangereux ?
A priori, il ne faut pas entrer dans une logique institutionnelle - là, on et aligné sur les partis francophones. Mais je dis à ces francophones, et aux flamands aussi du reste : changez d’attitude. Ca ne coûte rien d’être un peu plus souple, plus « dialoguant ». Je vise le FDF. Les gens ne gagnent rien à soutenir des partis qui attisent le cloisenement.

Selon vos adversaires, l’écologie d’Ecolo est chère ou « contre les gens »...
Il y a une écologie de 40 jours. Et une écologie de 30 ans. Il y a une écologie de serrage de mains - Al Gore, Hulot. Et il y a notre écologie concrète, sociale. Mais c’est bien : l’écologie est à l’ordre du jour. Il y a 20 ans, Daras, Deleuze, Lannoye se faisaient insulter. Le combat d’Ecolo est de faire en sorte que la voie écologique - par la fiscalité, par des soutiens - soit systématiquement la moins chère et la plus facile. Pour ça, il faut se battre contre PS et MR.

A un mois du scrutin, vous êtes confiant dans le score d’Ecolo ?
Je doute en tout cas que le discours PS, MR, CDh sur le climat fasse mouche. En France, après Hulot, en parle-t-on encore ?

Oui, au soir du second tour : Sarkozy a dit qu’il mettrait Bush sous pression. C’était fort, non ?
Alors ça... Ca ! C’est justement pas fort... Parce que si on part de l’idée que l’effort doit venir des autres, alors, on est foutu !

La réforme institutionnelle que veut la Flandre, c’est évitable ?
Le meilleur moyen, pour ne pas en avoir, c’est de ne pas avoir de majorité pour ça...

Ecolo refuserait donc de s’engager dans une tripartite pour empêcher une réforme de l’Etat ?
On réfléchira à deux fois. Il faut être conséquent, côté francophone. On ne peut pas dire qu’on n’en veut pas et permettre que ça se fasse. Il y a assez de défis qui se posent aux gens - emploi, climat.

C’est quoi la différence entre la gauche PS et la gauche Ecolo ?
Humilité. Ethique. Le fait de ne pas s’enfermer dans des solutions du passé, de ne pas s’enfermer dans les réflexions d’appareil.

Et le MR, c’est le diable ?
Non ! Et il y a un peu de vrai dans ses réponses comme pour tous les partis démocratiques.

C’est quoi, ce « un peu » ?
Valoriser la capacité d’entreprise. Mes parents indépendants, étaient responsables de leur destin, sans attendre l’assistance. D’accord aussi pour dire qu’il y a à gauche un certain laxisme par rapport au rôle de la justice, à l’autorité des acteurs publics. Des jeunes ont peur de prendre les transports en commun : ne pas parler de ça, on a tort !...

Henri Simons a filé au PS. Il y a un risque de contagion ?
Il essaie. Il écrit des courriers aux militants - une stratégie de boîte américaine. Ca suffit, quoi...

ligne pointillee
"Vert = moins cher, plus facile. Doulkeridis définit l’enjeu du combat écologiste" (interview LE SOIR 9/5/2007)

Cher Kristos,

je viens de lire l’article dans Le Soir concernant les fugitifs...Je suis entièrement d’accord à toi ...que le PS prenne une attitude ethique concernant ces personnes... Ces ex- ecolos doivent reflechir devant les citoyens plustôt que dire " je ne me reconnais pas dans ce parti et je ne sais pas quoi d’autres... Bien à toi Bonne chance yasar arslan

ligne pointillee
"Vert = moins cher, plus facile. Doulkeridis définit l’enjeu du combat écologiste" (interview LE SOIR 9/5/2007) Réponse à VincentV
Nous sommes d’accord sur votre manière de résumer les choses. J’ai peut-être mal interprété la démarche de Sarkozy. Espérons-le. Seuls les faits compteront.
ligne pointillee
"Vert = moins cher, plus facile. Doulkeridis définit l’enjeu du combat écologiste" (interview LE SOIR 9/5/2007)

Bonjour,

la DH a mis en ligne la semaine dernière un blog dédié à la campagne des élections législatives, surtout sous son aspect web. Votre blog y est référencé. N’hésitez pas à me contactez si vous preniez quelque initiative sur Internet.

A très bientôt sur Le Politique show

ligne pointillee
"Vert = moins cher, plus facile. Doulkeridis définit l’enjeu du combat écologiste" (interview LE SOIR 9/5/2007)

Pas d’accord sur un point : l’acceptation par les USA du protocole de Kyoto (et ce qui suit/suivra) me semble primordial. Si tous les pays riches ne jouent pas le jeu, c’est très fragilisant pour la motivation des pays de bonne volonté. Le fait de faire pression sur Bush est donc une bonne chose. Ce n’est pas "l’idée que l’effort doit venir des autres" comme vous dites, mais "l’idée que l’effort doit venir de tous".

D’accord sur le fait qu’Ecolo doit mettre en avant son éthique par rapport au PS. Ne pas hésiter à critiquer le PS, il faut faire douter les électeurs qui votent simplement PS par réflexe ou tradition.

LA CARTE HYPERMOBIL : UNE ALTERNATIVE A LA VOITURE DE SOCIETE ET UNE CARTE UNIQUE POUR FACILITER LA VIE DES UTILISATEURS
Pâtisserie Garcia
SOUTENEZ MON ACTION POUR + DE DIALOGUE
Faire tomber le mur de Berlin social de l’enseignement
Tabellio : des logiciels libres pour une + grande transparence et une + grande efficacité du travail parlementaire
Accès au logement public des personnes handicapées ?
La Ville durable, une ville accessible à tous
Un satellite fournit les premières images des émissions régionales de CO2 (mars 2008)
Pics de pollution : Les Belges sont prêts à modifier leurs comportements et réclament des gestes forts de la part des autorités publiques
ECOLO : 25 ans de contagion culturelle dans les communes
"Vert = moins cher, plus facile. Doulkeridis définit l’enjeu du combat écologiste" (interview LE SOIR 9/5/2007)
>