Bienvenue sur le site de Christos Doulkeridis
doulkeridis.be
qui suis-je ?
calle transparente
dossiers
calle transparente
projets
calle transparente
vos questions
calle transparente
se rencontrer
calle transparente
mon décodeur
calle transparente
liens
calle transparente
écologie
calle transparente
Bruxelles
calle transparente
économie
calle transparente
culture
calle transparente
mobilité
calle transparente
éducation
calle transparente
PARL FR BXL
calle transparente
institutionnel
calle transparente
logement
calle transparente
                   
                   
                   
logo ecolo                  
Favoriser un tourisme inter-régional
|


Ce lundi 8 février 2010 , en compagnie de mes homologues wallon et flamand, j’ai assisté au lancement des deux outils communs visant à mieux faire connaître - à l’intérieur ainsi qu’à l’extérieur du pays - les richesses touristiques de Belgique.

L’initiative « 365.be Journées découvertes » s’appuie sur la publication à plus d’un million d’exemplaires d’un guide papier présentant quelque 365 attractions situées à Bruxelles et dans les dix provinces du pays, et sur la création d’un tout nouveau site - www.365.be - présentant, en quatre langues, les principales attractions touristiques du pays.

Grâce à ces deux nouveaux instruments, les autorités régionales espèrent stimuler le tourisme en Belgique, une activité qui représente plusieurs dizaines de milliers d’emplois dans le pays, dont 30.000 à Bruxelles et 60.000 en Wallonie.

A cette occasion, j’ai rappelé que Paul Furlan, Ministre wallon du Tourisme, et moi-même avons déjà évoqué une série de pistes de travail communes. J’espère vivement pouvoir également développer ce genre de synergies avec Geert Bourgeois, Ministre flamand du Tourisme.

A mes yeux, « 365.be Journées découvertes » représente une double opportunité.L’une pour faire de Bruxelles une véritable porte d’entrée sur les 3 Régions du pays, au bénéfice de tous.L’autre pour favoriser un tourisme inter-régional, car il faut que chaque attraction et Musée du pays donne envie de se rendre ensuite dans une autre attraction ou musée - peu importe dans quelle région on se trouve. L’offre n’est pas concurrentielle elle est complémentaire dans notre secteur du tourisme de loisirs.

Je crois sincèrement que nous avons tout à gagner d’une meilleure collaboration entre nos régions.

De l’ambition...

Par ailleurs, j’ai également indiqué quels seront les éléments importants de ma politique pour le secteur des attractions et du Tourisme pour cette législature.

Il est important de passer de 3 à 6 millions de visiteurs dans les attractions bruxelloises durant ces 5 années à venir. Pour ce faire, il ne faudra pas manquer d’ambition : oser être fier de ce que nous avons et vouloir ensemble "encore plus" pour demain.

J’insiste d’ailleurs depuis mon entrée en fonction pour que nous positionnons Bruxelles, comme la porte d’entrée vers la Flandre et la Wallonie, mais aussi comme la Capitale de 500 millions d’ Européens dont 100 millions de jeunes. Je veux tout faire pour que chacun d’eux se sentent bien dans cette ville.

Pour ce qui est spécifique au secteur des attractions et Musées, je peux annoncer divers chantiers à entamér ou à terminér :

-  Comme une meilleure signalisation des attractions dans les stations de métro et dans la région
-  Une aide à la formation du secteur
-  Le soutien à l’organisation de réunions sectorielles
-  Et la finalisation de l’acquisition d’un logiciel de statistique et de billetterie pour les membres bruxellois.

J’attache de façon générale une grande importance à ce que nous disposions de sources claires et fiables de statistiques sur nos visiteurs (touristes).

J’ai demandé à l’observatoire du Tourisme Bruxellois que celui-ci puisse compléter ces données quantitatives, par des données qualitatives et durables. Qu’il soit moteur d’enquêtes pour connaître notre secteur en pleine mutation.

Il nous faudra à l’avenir mieux connaître nos visiteurs, ses envies, ses attentes et mesurer en temps réel les jugements sur notre offre. Nous devrons également dans chaque secteur mener un travail pour rendre notre offre la plus durable possible, pour que le tourisme soit un véritable moteur de développement.

Nous ne devons plus voir nos attractions et Musées comme des produits, nous devons créer des Expériences !

En plaçant le consommateur au cœur de notre dispositif et de notre offre, en faisant attention à comment construire notre proposition et avec quels impacts, nous ferons tous ensemble de Bruxelles, la capitale du développement durable.

En fédérant ainsi les énergies des trois régions, nous montrons la voie à suivre pour faire du tourisme un secteur fort et plein d’avenir.

Favoriser un tourisme inter-régional

Ecolo propose la carte HYPERMOBIL : une carte unique pour les transports publics et une alternative à la voiture de société
DEUXIEME EDITION DE
Η συνέντευξη του Χρήστου Δουλκερίδη στο blog του Καπλάνι (TA NEA)
LA SOUS-REPRESENTATION DES BRUXELLOIS-ES DANS L’EMPLOI PUBLIC A NOUVEAU EN QUESTION
Séance de dédicace de mon livre à la Foire du Livre de Bruxelles
Signez l’appel pour une UNION NATIONALE POUR LE CLIMAT
Petit Futé de Bruxelles 2010 : Bienvenue chez vous !
Un guide touristique de Bruxelles réellement pour tous
COCOF : je soutiens les projets rapprochant les communautés
Favoriser un tourisme inter-régional
Museum Night Fever 2010
>