Bienvenue sur le site de Christos Doulkeridis
doulkeridis.be
qui suis-je ?
calle transparente
dossiers
calle transparente
projets
calle transparente
vos questions
calle transparente
se rencontrer
calle transparente
mon décodeur
calle transparente
liens
calle transparente
écologie
calle transparente
Bruxelles
calle transparente
économie
calle transparente
culture
calle transparente
mobilité
calle transparente
éducation
calle transparente
PARL FR BXL
calle transparente
institutionnel
calle transparente
logement
calle transparente
                   
                   
                   
logo ecolo                  
Inauguration du projet Val Maria/Versailles : 58 logements
|


Ce mercredi 2 décembre, j’ai eu le plaisir d’inaugurer le projet Val Maria/Versailles, complexe de 58 logements dont 60% sont déjà occupés sur le site du Craetbosch à Neder-over-Hembeek. A cette occasion, j’ai planté un arbre, symbole par excellence de la vie en pleine évolution (photo). Bien que je ne sois pas l’initiateur de ce projet - je remercie d’ailleurs ma prédécesseur pour le travail accompli -, je suis très heureux et très fier de permettre à des familles de se loger.

En effet, en ces temps difficiles, il me semble important d’envoyer des messages positifs aux citoyens. Évidemment, je suis conscient que ce seul projet ne va pas résoudre les problèmes de logement évidents en Région bruxelloise mais il correspond à un signal de la majorité qui travaille ensemble pour rétablir la situation.

La semaine dernière, lors de la présentation du budget 2010 du Logement, j’ai évoqué la mise en place de la politique de la nouvelle législature en matière de logement et ai mis en évidence les orientations budgétaires visant à la concrétiser.

J’ai, à cette occasion, mis en avant le fait que l’action régionale allait se structurer autour de plusieurs axes transversaux prioritaires.

Le premier sera de répondre à la crise du logement et à l’évolution démographique à Bruxelles, par une diversification et un renforcement des moyens d’action régionaux. Le genre de projet que nous allons inaugurer aujourd’hui répond pleinement à cette volonté régionale. Quelque 58 logements composent l’ensemble complet. Sur ces 58 logements, on retrouve 15 logements de 1 chambre, 35 de 2 chambres et 8 de 3 chambres. Parmi eux, 8 sont des logements adaptés aux personnes à mobilité réduite, tandis que 24 sont accessibles aux personnes moins valides. La plupart de ces appartements incluent un jardin ( 31 logements), et d’autres une terrasse ( 18 logements).

Le fait qu’il y ait des logements pour les grandes familles et les personnes à mobilité réduite me tient vraiment à cœur et souligne une nécessité pour notre Région de Bruxelles-Capitale. Car, comme je l’ai déjà dit plus tôt, nous allons dans les prochaines années devoir faire face à un boom démographique et puis deuxièmement, il est normal que tout le monde puisse trouver un logement adapté à lui-même.

L’idée est aussi de construire des logements de petite taille, accessibles aux personnes âgées, équipés et aménagés aux normes actuelles dans un cadre de qualité. L’objectif est d’inciter le déménagement volontaire de locataires disposant de grands logements inadaptés tant au point de vue superficie que du confort ou de l’accessibilité.

Le deuxième axe prioritaire de cette législature sera de contribuer à faire de Bruxelles la Capitale européenne du développement durable, dans ses trois piliers, par une politique d’exemplarité et sa valorisation

De nouveau, le projet inauguré aujourd’hui amorce déjà la politique volontariste que nous mènerons dans les prochaines années. En effet, on peut dire que le cadre du projet est respectueux de l’environnement. Il s’inscrit dans la continuité sociale et spatiale du Val Maria, et privilégie la mobilité douce. En guise de liaison avec le Val Maria, seuls des sentiers piétons seront développés. Le projet s’articule autour d’une rue animée d’espace vert, desservant les logements et connectée uniquement côté Avenue de Versailles.

En outre, les modes constructifs adoptés permettront de respecter les critères relatifs aux constructions basse énergie.

Une dernière chose à souligner - qui me tient à cœur -, le projet présente des atouts pour favoriser la cohésion sociale. Tout d’abord, le parc démontre un véritable lien entre l’homme et la nature. On trouve une zone verte à haute valeur ajoutée, qui a bien évidemment été préservée. Ensuite, on trouve une place qui devrait être le centre de nombreuses activités qui se dérouleront ici dans le futur. Sans oublier qu’on retrouve un espace communautaire de 85 m², celui-ci sera ouvert sur la place publique et facilement accessible aux futurs locataires.

Quelques chiffres :

58 logements dont :
15 x 1 chambre
35 x 2 chambres
8 x 3 chambres

Parmi ces 58 logements :

8 sont adaptés pour les personnes à mobilité réduite (portes, éviers, toilettes...) 24 sont accessibles aux personnes moins valides (pas d’escaliers, portes assez larges, elles peuvent se déplacer mais les commodités ne sont pas adaptées - toilettes, cuisine, etc.)

la plupart de ces appartements disposent : d’un jardin, 31 logements d’une terrasse, 18 logements

Articles à ce sujet dans la presse quotidienne de ce jeudi 3 décembre  :










Inauguration du projet Val Maria/Versailles : 58 logements

L’ESSOR DE L’ECONOMIE VERTE POURRAIT CREER DES DIZAINES DE MILLIONS D’« EMPLOIS VERTS »
Le logement public à Bruxelles répond oui à Copenhague
ECOLOBXL FAIT DES PROPOSITIONS POUR AMELIORER LA CIRCULATION DES BUS
SOUTENEZ MON ACTION POUR + DE DIALOGUE
Le « plan embrouille » de Bert Anciaux : un plan de développement de l’aéroport
Matonge
Journée de réflexion sur la labellisation environnementale
En route pour l’évaluation des demandes syndicales du non-marchand
SIAMU : Les solutions sérieuses passent par la concertation
Le logement public à Bruxelles répond oui à Copenhague
"Le Bourdon ne sera pas écrasé"
>