Bienvenue sur le site de Christos Doulkeridis
doulkeridis.be
qui suis-je ?
calle transparente
dossiers
calle transparente
projets
calle transparente
vos questions
calle transparente
se rencontrer
calle transparente
mon décodeur
calle transparente
liens
calle transparente
écologie
calle transparente
Bruxelles
calle transparente
économie
calle transparente
culture
calle transparente
mobilité
calle transparente
éducation
calle transparente
PARL FR BXL
calle transparente
institutionnel
calle transparente
logement
calle transparente
                   
                   
                   
logo ecolo                  
La Ville durable, une ville accessible à tous
|


Je suis particulièrement sensible à la problématique du logement des personnes handicapées. La Ville durable implique qu’elle soit adaptée et accessible à tous.

Dans sa déclaration, le gouvernement régional stipule que « dans le respect du principe du droit au logement pour tous, la production de logements à destination des personnes handicapées et des familles nombreuses sera développée ».

J’ai eu la chance d’inaugurer récemment un ensemble de 58 logements sur le Site Val Maria / Versailles à Neder-over-Heembeek, géré par le Home Familial Bruxellois, dont 8 sont adaptés aux personnes à mobilité réduite, tandis que 24 sont accessibles aux personnes moins valides (pas d’escaliers, portes plus larges...).

J’ai pour objectif d’introduire désormais systématiquement, dans chacune des opérations du Plan Régional du Logement, 5% de logements adaptés à des personnes à mobilité réduite.

Les problèmes que rencontrent les personnes handicapées ne se limitent toutefois pas strictement à l’adaptation de leur logement, mais bien à l’adaptation du cadre de vie. Il faudra donc également travailler sur l’accessibilité des abords des projets, sur les services de proximité, sur les logements des proches, entre autres.

Au niveau du logement social

Mener une politique cohérente à destination des personnes en situation de handicap nécessite une coordination entre de nombreuses politiques. A cet égard, je compte m’engager dans une dynamique de réflexion transversale, et ce de plusieurs manières :

D’une part, en participant activement aux travaux de la future Conférence Interministérielle Social-Santé bruxelloise. Dans ce cadre par exemple, un groupe thématique « Logement » pourra être mis sur pied.

Mais également en initiant en cours de législature une rencontre entre le Conseil Consultatif du Logement et le Conseil Consultatif Bruxellois Francophone de l’aide aux Personnes, que je rencontre d’ailleurs tout prochainement. Ce sera déjà l’occasion pour moi d’échanger à ce sujet avec les représentants des différentes sections.

Dans le cadre de la troisième génération du contrat de gestion entre la SLRB et la Région en cours d’élaboration, je propose une impulsion forte pour l’accueil des personnes handicapées. C’est une approche transversale qui se retrouve traduite dans les différents métiers de la SLRB.

Un premier axe fort concerne l’offre de logement adapté. Le cahier spécial des charges qui précise les normes et prescriptions à respecter dans les projets de construction et de rénovation lourdes prévoit :
75% de logements accessibles ;
20% de logements adaptables ;
5% de logements adaptés dont 0,6% de logements AVJ (logement AVJ est un logement adapté et équipé pour faciliter l’intervention des services aux personnes handicapées et permettre son occupation de manière autonome par les personnes handicapées).

Un second champ d’action est consacré à la formation du personnel des SISP en ce qui concerne :
L’accueil des personnes handicapées, l’analyse de leur demande précise de logement et l’orientation vers le type de logement le plus adéquat ;
L’accessibilité des logements aux personnes handicapées et l’aménagement et l’entretien de logements adaptés et adaptables.

Un troisième aspect dont j’ai tenu compte dans ce projet de contrat de gestion concerne la mise en adéquation entre l’offre et la demande de logements adaptés. Dans ce cadre, je compte systématiser un répertoire recensant les logements disponibles selon leur niveau d’adaptation aux personnes handicapées. Un premier recensement avait été effectué par la SLRB dans ce sens en 2007. Ce travail de cadastrage de l’offre de logements devra s’accompagner d’une identification précise des besoins de la personne handicapée car un handicap n’est pas l’autre. Une personne mal voyante n’a pas besoin des mêmes aménagements qu’une personne se déplaçant en fauteuil roulant et vice versa.

Le projet de contrat de gestion est plutôt ambitieux sur cette problématique. Pour concrétiser les trois objectifs majeurs que je viens de développer, il est prévu de mettre en place un groupe de réflexion composé de représentants des sociétés de logements, de la SLRB, de la Région et des PMR. Ce groupe de réflexion élaborera une stratégie pour concrétiser ces objectifs et d’autres encore. Une personne sera chargée à la SLRB de superviser la mise en place de ce plan d’action multi-disciplinaire.

De même, le futur contrat de gestion entre la Région et le Fonds du Logement, intégrera la problématique des personnes handicapées, pour augmenter l’accessibilité à son service d’aide locative et d’accession à la propriété.

Par ailleurs, la prise en compte de l’handicap, mais aussi des problèmes de santé mentale parfois liés, nécessite que soient développées des formules innovantes d’habitat, dans le cadre du plan Logement et des activités du Fonds du Logement, mais aussi en partenariat avec le monde associatif, les autorités communautaires, les communes et les CPAS. C’est pourquoi, je compte bien soutenir et initier des formules innovantes d’habitat, notamment en matière d’hébergements accompagnés, qui soient à même de diversifier au delà des institutions existantes l’offre de d’hébergement des personnes souffrant d’handicaps.

  La Ville durable, une ville accessible à tous

Inspection scolaire en périphérie : une motion en conflit d’intérêts pour trouver une solution négociée
Colloque mercredi 28/2 : Et si on bâtissait des quartiers durables ?
Rencontres écologiques d’été - août 2006 (14è édition)
Quel développement pour le Port de Bruxelles ?
Tabellio : des logiciels libres pour une + grande transparence et une + grande efficacité du travail parlementaire
VW Forest : infos sur la situation
La Ville durable, une ville accessible à tous
Un satellite fournit les premières images des émissions régionales de CO2 (mars 2008)
Pics de pollution : Les Belges sont prêts à modifier leurs comportements et réclament des gestes forts de la part des autorités publiques
ECOLO : 25 ans de contagion culturelle dans les communes
"Vert = moins cher, plus facile. Doulkeridis définit l’enjeu du combat écologiste" (interview LE SOIR 9/5/2007)
>