Bienvenue sur le site de Christos Doulkeridis
doulkeridis.be
qui suis-je ?
calle transparente
dossiers
calle transparente
projets
calle transparente
vos questions
calle transparente
se rencontrer
calle transparente
mon décodeur
calle transparente
liens
calle transparente
175 Belges ...
calle transparente
Hypermobil
calle transparente
SLOW FOOD
calle transparente
                   
                   
                   
logo ecolo                  
Aidez-moi à écrire le livre "175 Belges ont commencé à sauver la Planète"
|

J’ai le projet d’écrire un livre mettant en avant 175 Belges qui, par leur action, se sont inscrits de façon concrète à montrer qu’il est possible de faire autrement, qu’il est possible de faire des choix plus respectueux de l’homme et de son environnement. L’idée vient d’un livre (80 hommes pour changer le monde) écrit par deux jeunes français qui ont fait le tour du monde à la recherche de femmes et d’hommes résolument inscrits dans la dynamique du développement durable. Je suis convaincu que des femmes et des hommes comme ceux-là il y en a tout près de chez nous.

Le mouvement écologiste existe depuis plus de 25 ans. Je l’ai rejoint il y a près de 15 ans. Profondément convaincu par cette phrase de Nicolas Hulot qui dit que « l’écologie est une magnifique occasion, peut-être même l’ultime occasion, de redonner du sens au progrès », je suis aujourd’hui interpellé par le double constat suivant.

D’un côté, il y a eu ces dernières années un bond en avant extraordinaire dans la sensibilisation aux enjeux de l’écologie ou du développement durable. Personne ne conteste qu’il faille s’attaquer aux pollutions, aux inégalités sociales, au réchauffement climatique, aux grandes épidémies, aux conséquences de l’accumulation des déchets, aux problèmes pour la santé liés à certains choix économiques ou à certaines manipulations génétiques.

Et pourtant, d’un autre côté, nous devons aussi constater que nos sociétés ne sont toujours pas prêtes à répondre de façon structurelle à ces défis. La tâche paraît tellement énorme. Et puis, les réponses semblent souvent difficiles (on trouve toujours une bonne raison pour ne pas changer nos habitudes), controversées (faut-il vraiment sortir du nucléaire ?) voire inexistantes (la voiture, le climatiseur ou l’avion écologique doivent encore être inventés parmi des milliers d’autres nouveaux produits). Il y a aussi des préjugés persistants (l’écologie est une contrainte et un frein au développement économique, voire même social). Tout cela conduit très souvent au sentiment que la réponse viendra d’ailleurs ou plus tard et conduit à la réaction qui consiste à ne (presque) rien faire.

Ce double constat contradictoire est à la base de ce projet de livre. Bien sûr, ce livre ne réussira pas à répondre à toutes ces contradictions ni à apporter des réponses à toutes les questions que l’on se pose. Sa seule ambition est de montrer qu’il existe un peu partout des femmes et des hommes qui ont commencé à réagir de façon concrète. L’idée vient d’un livre publié récemment aux éditions JC Lattès « 80 hommes pour changer le monde ». Ce livre écrit par Sylvain DARNIL et Mathieu LE ROUX trace 80 histoires de femmes et d’hommes rencontrés aux quatre coins de la planète qui prouvent que les initiatives de développement durable ne sont pas des lubies de fanatiques ou d’utopistes naïfs mais des entreprises concrètes qui marchent.

Avec ETOPIA, nous avons décidé de nous lancer dans ce projet d’écrire le portrait de « 175 Belges (qui) ont commencé à sauver la planète ». Nous voulons ainsi montrer que des réponses existent et sont portées par des gens comme vous et moi, qui vivent tout près de chez nous. L’idée est d’incarner le développement durable dans des exemples de réussite, dans une somme d’innovations judicieuses pour la planète. Dans la foulée des deux jeunes auteurs français, l’objectif est de « montrer que si la route est longue, certains l’ont déjà entamée. Donnons à tous l’envie de les suivre. »

Le choix de 175 Belges est aussi un clin d’œil au 175è anniversaire de la Belgique. A l’heure où la question de l’avenir de la Belgique est posée avec inquiétude, nous voulons aussi montrer que notre avenir de Belge, quelle que soit notre langue ou notre origine, ne dépend pas seulement des réponses communautaires ou institutionnelles que l’on trouvera.

Aidez-moi à réaliser ce projet

Aidez-moi à entrer en contact avec les femmes ou les hommes qui, en Belgique, dans leur association, leur quartier, leur entreprise ou tout autre lieu, ont expérimenté, inventé et développé des solutions qui s’inscrivent dans le cadre du développement durable. C’est-à-dire « un développement qui répond au besoin du présent, à commencer par ceux des plus démunis, sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs ». Ou encore au développement qui apporte la meilleure synthèse entre l’économie, le social et l’environnement, sans que cela se fasse au détriment de populations (de pays) plus pauvres ou sur le dos de nos enfants ou petits-enfants.

Pour me contacter : christos@doulkeridis.be ou 02/5049681 ou laissez-moi un message en cliquant sur le lien ci-dessous "réagir à l’article".

Merci d’avance.

Aidez-moi à écrire le livre

ligne pointillee
Aidez-moi à écrire le livre "175 Belges ont commencé à sauver la Planète"

Cher Monsieur,

Je trouve votre idée d’écrire un livre sur 175 belges engagés sur la voie du développement durable et de l’écologie formidable ! Rien de tel en effet pour sensibiliser nos concitoyens : l’écologie, ça se passe « près de chez vous » ! Je connais sur Bruxelles quelqu’un qui pourrait figurer dans vote livre : M. Marc Wollast. Ce monsieur utilise le temps libre que lui laisse son métier de comptable pour s’adonner pleinement à l’écologie sociale et ce via une discipline particulière et originale, l’apiculture urbaine. C’est une personne engagée qui a mis en place des projets formidables mais qui restent cependant largement méconnus. Je vous engage à consulter son site (http://www.apisbruocsella.be/accueil.html) pour de plus amples informations. En espérant avoir pu vous être utile je vous prie de croire, cher Monsieur, en l’assurance de ma considération distinguée.

Wauters Thomas

ligne pointillee
Aidez-moi à écrire le livre "175 Belges ont commencé à sauver la Planète"

Bonjour,

J’ai lu le livre "80 hommes" et je l’ai trouvé très encourageant. Je trouve aussi intéressante l’idée de présenter des projets de belges innovants.

En matière de développement durable, un domaine qui n’est que peu représenté et pourtant tellement important selon moi est l’urbanisme, à savoir la manière de disposer et d’organiser les lieux en ville.

Il est une personne je pense qui a été en avance sur son temps à ce point de vue, le professeur Raymond Lemaire.

Je sais de lui qu’il a permis de réhabiliter le béguinage à Leuven qui allait être détruit pour y construire une cité moderne (tours d’immeubles mono-fonctionnels servis par de grands boulevards où la voiture est reine). Aujourd’hui, le béguinage est un lieu hautement culturel et densément habité.

C’est Raymond Lemaire qui a été le principal acteur de la conception de la ville de Louvain-la-neuve, ville compacte très intéressante pour sa relation à l’environnement. Particulièrement économe en énergie vu sa densité, sa mixité et la proximité de ses fonctions, cette petite ville piétonne est clairement un modèle en matière de développement durable.

Je n’en sais pas beaucoup plus à propos de cet homme si ce n’est qu’il a été président de l’Icomos (conseil international des monuments et des sites) et qu’il est décédé en 1997.

Il me semble qu’il mérite sa place dans le livre à venir, tous mes bons voeux pour sa rédaction et au plaisir de vous lire !

Olivier

ligne pointillee
Aidez-moi à écrire le livre "175 Belges ont commencé à sauver la Planète" Quel que soit votre opinion sur la monarchie, il me semble que le prince Laurent doit faire partie de cette liste. Malgré ses défauts et ses maladresses, c’est quelqu’un qui utilise judicieusement sa notoriété pour faire avancer son combat pour l’environnement. Autre personnalité à suggérer : le climatologue André Berger.
ligne pointillee
Aidez-moi à écrire le livre "175 Belges ont commencé à sauver la Planète"

Bonsoir Monsieur, je suis professeur et j’essaie de sensibiliser mes jeunes élèves à tous les dangers qui menacent notre belle planète... réchauffement de la planète, disparition des forêts tropicales, disparition d’espèces animales.... Je ne sais pas si cela peux vous intéresser. Salutations, Tina Michetti

tinamichetti@hotmail.com

ligne pointillee
Aidez-moi à écrire le livre "175 Belges ont commencé à sauver la Planète"

Bonjour Mr Doulkeridis,

Je vous connaissais de nom mais en en allant un peu plus loin sur le site d’Ecolo, j’ai pris la peine de lire votre parcours. En toute franchise, il est rassurant que la pugniacité et la confiance que vous témoignez face à votre idéal sont porteurs d’espoir pour tous ceux et celles qui défendent des idées nobles mais qui n’osent s’engager dans un combat qu’il soit associatif ou politique. Je suis membre d’Ecolo depuis quelques temps et me suis décidé à me porter candidat sur la liste communale de Bernissart (Hainaut Occidental)dans le cadre des éléctions d’octobre 2006. En ce qui concerne votre livre, je vous conseille vivement de rencontrer Mr Joseph Orszagh, une véritable pointure mais d’une clairvoyance remarquable dans le domaine du Développement Durable. Pour l’heure et dans l’espoir d’échanger un jour nos points de vue, je vous soutiens dans vos projets à venir.

Frank Merlo

ligne pointillee
Aidez-moi à écrire le livre "175 Belges ont commencé à sauver la Planète" La société Ecover serait un bon exemple. Toit vert, recyclage des eaux usées, remplissage des bouteilles etc....
ligne pointillee
Aidez-moi à écrire le livre "175 Belges ont commencé à sauver la Planète"

Bonjour,

Un de ces 175 hommes pourrait être Bernard Delville. Jetez un oeil dans Le Vif l’Express de ce week-end, article page 40-41 "des enfants dans le vent"

Bien à vous

ligne pointillee
Aidez-moi à écrire le livre "175 Belges ont commencé à sauver la Planète"

Cher Christos,

La prise de conscience passe souvent pas l’éducation. Je pense donc à l’école (néerlandophone)de ma fille Mélusine, "t’Rengenboogje" (située à Etterbeek, rue Général Capiaumont 73, près de La Chasse). Cette école a un super projet éducatif. Entre autre : ouverture aux diversités culturelles (dont la diversité nord-sud...), un potager bio cultivé par les enfants, un poulailler dont les poules sont nourries chaque jour par une classe différente, le vendredi est le jour des fruits, des petits cours de sensibilisation au développement durable...

ligne pointillee
Aidez-moi à écrire le livre "175 Belges ont commencé à sauver la Planète" Un nom : Fernand Platbrood, directeur de Sécobois à Couvin. Entrepreneur privé qui a mis sur pied cette usine de co-génération. A voir !! A dire !!
ligne pointillee
Pour Redas J’avoue que je pensais initialement évoquer strictement des femmes et des hommes contemporains, puisque l’objectif est de montrer qu’ici et maintenant il est possible d’adopter des comportements plus "écologiques" dans tous les domaines. Mais si vous avez des propositions de "précurseurs" belges du développement durable, cela m’intéresse. J’essaierai d’intégrer cela dans mon projet. D’avance merci.
ligne pointillee
Aidez-moi à écrire le livre "175 Belges ont commencé à sauver la Planète" Je voudrais des précisions, vous cherchez 175 personnes qui sont encore de ce monde ou vous intégrerez aussi des personnes qui ’en sont plus dans ce livre : ce serait dommage que ce ne soit pas le cas car il faut montrer que le combat pour le développement durable a une longue histoire.
ligne pointillee
Pour Pascale : c’est quoi la VGC et c’est quoi la COCOF ?

Je comprends que tu t’y perdes parfois avec toutes ces abréviations, comme la plupart des gens d’ailleurs. C’est la raison pour laquelle j’ai fait une rubrique "politico-dico" que tu trouveras dans la barre "mon décodeur". Tu choisis alors la rubrique en fonction de la première lettre du mot recherché et tu trouveras sans doute une explication.

Pour le reste, un peu facile de dire que "comme toujours" on privilégie les riches parce qu’on est pour les bouteilles en verre. Il existe des bouteilles en plastique qui sont réutilisables, comme aux Pays-Bas, mais les gros distributeurs soutenus par les partis traditionnels n’en ont pas voulu en belgique. Ensuite, Ecolo est évidemment favorable à ce que tout choix écolo soit moins cher qu’un choix polluant. Qui n’en a pas voulu ? Certains partis qui disent défendre les pauvres. Enfin, il faut soutenir les commerces de quartier et les livraisons à domicile par des véhicules non polluants.

ligne pointillee
Aidez-moi à écrire le livre "175 Belges ont commencé à sauver la Planète" j’aime ta façon de parler mais ne pousse pas c’est quoi pour le petit peuple les vgc et le cocof hein ? si tu veux que les gens qui n’ont pas de voiture comme moi te suivent exprime toi dans leur langage lol je trouve que vous devriez mettre des containers supplémentaires partout pour les bouteilles et plus de levées pour les sacs bleux et moins de taxes sur le verre c’est un non sens les gens comme nous qui n’ont pas voiture ne savent pas prendre des bacs en verre c’est trop lourd on a essayé mais je trie mes poubelles !!!! je sais que le verre est mieux tom me le dis tous les jours trouvez une solution pour les gens qui n’ont pas de voiture vous privilégiez une fois de plus les riches réféchis y
Des Belges ont commencé à sauver la planète : Sebastian MORENO - Bruxelles
Vendredi 13 juin 2008 : 5ème édition de Vert pop
J’AI TESTE POUR TOI L’ACCORDEON DIATONIQUE
Pompiers : Doulkeridis outré par l’accord fédéral (DH)
Discours du Roi Albert II  et du Premier Ministre Guy Verhofstadt aux autorités du pays (janvier 2007)
Dépollution des sols : Ecolo a une proposition prête depuis deux ans. Elle est bonne pour l’environnement et pour l’entreprise
Séance de dédicace de mon livre à la Foire du Livre de Bruxelles
BRUXELLES, CAPITALE DE LA GASTRONOMIE DURABLE
DEUXIEME EDITION DE "GOÛTER BRUXELLES" (SLOW FOOD) DU 21 AU 27/9
"DES BELGES ONT COMMENCE A SAUVER LA PLANETE" en librairie
LA CARTE HYPERMOBIL : UNE ALTERNATIVE A LA VOITURE DE SOCIETE ET UNE CARTE UNIQUE POUR FACILITER LA VIE DES UTILISATEURS
>